Course #2 – Trail Extreme Lillois

J’ai quelques jours de retard mais voici le compte rendu de la course de dimanche le « Trail Extreme Lillois ». Cet événement a été pour moi la clôture de mes courses pour 2010 et l’occasion de rencontrer IRL (« In Reel Life » dans la vie réelle pour les noobs ;-)) Noostromo et Nico2Gan.

Fort de mes nombreuses années d’expériences de la course des terrils, je suis parti sur ce trail la fleur au fusil vraiment confiant…

La course

Début octobre, après 2,5 mois de reprise sérieuse de la course à pied, je décide de me lancer sur cette course. Ce n’est pas très loin de chez moi, je n’ai pas encore suffisamment de recul sur mon entrainement pour tenter une course plus lointaine. Histoire de ne pas retrouvé tout seul (c’était avant que Noostromo et Nico2gan me fassent part de leur participation) je décide Bertrand de me suivre pour qu’il se lance dans sa première course officielle. Pour lui ça sera le 8kms pour moi le 15.

Nous voici donc le jour de la course (pour une présentation de cette course je vous renvoi vers ce billet). La course à lieu à 11h30 donc réveil en douceur vers 8h, j’ai donné rdv à 9h à Bertrand (histoire qu’il arrive pour 9h30 ;-)). Bon manque de peau pour une fois il est à l’heure ! Du coup on prend le temps de se préparer et discutailler un peu avant de partir.

On arrive sur place pour 10h, on passe par le retrait des dossards tout est ok. J’ai le dossard 203 (on est 241 participants sur le 15 kms). Pour Bertrand c’est les mains dans les poches, il est pas inscrit 🙂

Salle de sport Youri Gagarine
Salle de sport Youri Gagarine

Après quelques checks des twits en cours on se rends au rdv. C’est rigolo ce genre de rdv parce que sans se connaître vraiment, on guette l’horizon en espérant trouver les gens qu’on attend. Au rdv un mec en jeans qui fume une cloppe. Euh, ce doit pas être eux ?! Confirmation il finit par s’en aller (il a du se demander ce que je lui voulais ;-)). Heureusement que c’était le matin, la nuit il aurait pu croire que j’allais lui proposer un plan à trois 🙂

Il fait 5°C, 6°C tout au plus, j’espère qu’ils ne vont plus tarder au rdv là on commence à sérieusement se refroidir ! Nico2gan arrive en premier suivi de Noostromo. Après quelques échanges on décide de repartir dans la salle pour se mettre au chaud. Là on se jauge et on échange sur l’équipement, on est tous équipé de montre Garmin, Noostromo et Nico2gan des chaussures plus appropriées pour le trial et moi mes mizuno habituelles. Le temps est au sec depuis 2 semaines ça devrait passer.

Vers 11h nous avons droit à un briefing plutôt délirant de l’un des organisateurs, ensuite direction la ligne de départ. Sur le trajet pour rejoindre la ligne, on décide de trotiner histoire de s’échauffer un peu tout de même. Le départ aura lieu sur une large étendue d’herbe en bordure de canal.

La ligne de départ
La ligne de départ

11h30, le coup de fusil. C’est le départ, Noostromo, voulant tourner en 5’20 » au kilo, part rapidement devant équipé de sa caméra frontale (il filmera toute la course, j’ai d’ailleurs repris sa vidéo à la fin de se billet). Je me laisse un peu emporter par le départ ca va plutôt vite pour moi. Je décide de me ranger au coté de Nico2gan qui me semble maintenir une allure plus raisonnable. Ma montre bip, c’est le 1er kilomètre – 5’15 » c’est beaucoup trop rapide pour moi, je regarde Nico2gan idem pour lui. On ne tiendra pas 15 kms comme ça 🙁

dd2012, Noostromo et Nico2gan
dd2012, Noostromo et Nico2gan

Je décide donc de ralentir l’allure, 2ème kilomètre 5’36 » c’est mieux mais j’ai des doutes sur mes capacités à tenir la distance. Je laisse alors partir Nico2gan et me mets dans l’allure de mon partenaire virtuel que j’ai réglé à 6′ au kilo. Je ne connais pas la parcours et je préfère assurer. 3ème kilomètre avalé en 5’49 c’est mieux. Mais c’était la partie la plus facile.

A partir de là le terrain c’est montée descente puis remontée etc. sans cesse dans la relance, je double des gens je me fais doubler. La motivation est là ! Mais le terrain impacte directement mon allure moyenne et l’avance par rapport à mon partenaire virtuel prise au départ commence à fondre. Entre le 4ème et le 9ème kilomètre, je tourne à 7’28 »- 6’40 » – 7’38 » – 6’22 » – 6’47 » – 7’12 ».

Dans le 9ème, j’ai un gros coup de mou, en effet, y’a « pas de ravitaillement sur le trail Monsieur » disait l’organisateur dans son débrief. Je suis juste parti avec une gourde d’eau (avec isostar) à la ceinture. Je n’ai pas anticipé ce petit détail. A présent je sais qu’il y a une différence entre le trail et les courses natures. Maintenant que je suis là faut bien finir…

Au moral, je relance la machine. Du 10ème au 13ème, je tourne à 6’15 » – 6’26 » – 6’56 » – 6’34 ». Plus que 2 kilomètres et c’est l’arrivée, je croise Nico2gan, il me fait un petit signe et un petit encouragement qui me redonne un peu de baume au coeur. Et là paf (le chien ;-)), on se prends 2 pyramides à grimper dans les derniers kilomètres. Je monte en marchant pas moyen de faire autrement.

La fin du parcours est vraiment dure pour moi (photo Noostromo)
La fin du parcours est vraiment dure pour moi (photo Noostromo)

Après cette dernière difficulté, je déroule jusque l’arrivée 7’14 – 6’10 ». Je boucle le parcours en 1h37’51 à ma montre pour un temps officiel de 1h38’06 ». Je suis dans mon objectif avec moins de 1h40′.
De son côté Bertrand termine le 8 kms en 1h16’54 », ce temps n’est pour certains pas terrible mais pour lui une vrai victoire. Il ne vient courir qu’une fois par semaine avec moi. Il peut être content de lui 😉

D’un point de vu classement je finis 199ème sur 241 et 51 vétéran sur 57 😉 (pas terrible mais bon j’ai pas fini dernier ;-))

Et d’un point de vu courbe ça donne 176 bmp en moyenne soit à 93% de FCM tout le temps du parcours.

Le bilan, Les +

  • je suis content d’avoir rencontrer Nico2gan et Noostromo. Vous êtes vraiment sympa !
  • également content d’avoir participé à cette course, je n’avais jamais couru dans la métropole lilloise (finalement il n’y a pas que des routes avec des embouteillages à lille ;-)),
  • avec une allure de 6’34 » au kilomètre sur ce trail, je me rapproche de mon objectif de 6′ au kilo.

Le bilan, Les –

  • je sais pourquoi il y a extreme maintenant dans le nom de cette course et globalement j’ai pêché par manque d’expérience et de préparation,
  • je n’avais rien pour compenser le manque de ravitaillements,
  • je dois  bidouiller mon porte gourde avec un élastique pour fixer le bidon, il n’arrête pas de sortir de la ceinture.

Le cadeau de Noostromo

httpv://www.youtube.com/watch?v=fSsH6Ill678

Le compte rendu des autres

Je vous invite vivement à lire les comptes rendus de mes petits camarades.

Le parcours


24 thoughts on “Course #2 – Trail Extreme Lillois

  1. Tu as bien raison d’arrêter là ta saison officielle : je croyais avoir résolu le problème de l’hiver avec une tenue adéquate mais… non 🙂

  2. @dd2012 Yep tout va bien merci pour ton message.
    J’ai pas eu le temps de rechausser depuis Lille, trop de boulot !
    Je devrais les rechausser samedi avant ça va être galère…

  3. @vinvin20 Yep tout va bien merci pour ton message.
    J’ai pas eu le temps de rechausser depuis Lille, trop de boulot !
    Je devrais les rechausser samedi avant ça va être galère…

  4. @vinvin20 Merci pour tes encouragements !

    @SebRom Je pense que le manque de ravito m’a vraiment fait mal, mais bon avec les ravitos j’aurai pas fait 1h30 tout de même 😉

    @Canard Merci pour le moment je ne suis pas sur un trail mais sur le semi-marathon de Maroilles en 2011.. Mais si je trouve un trail pas loin, je n’hésiterai pas. C’est vraiment sympa à faire..

    @Salvio Merci, c’est vrai que la vidéo de Noostromo retrace bien l’ambiance qu’il y avait sur le parcours..

  5. Il était quand même bien « casse patte » ce trail !! 😉
    Tu n’as pas a avoir honte de ton résultat, et puis le faite de pas avoir de ravito, c’est déstabilisant, et perso, ça m’aurait manqué.
    Maintenant tu t’es fait une idée de ce que tu vaux, mais chaque trail est différent, et pour un même kilométrage et un même dénivelé on peut etre surpris du temps qu’on fait.
    Moi, je préfère les parcours avec une bonne montée d’entrée de jeu, suivi d’une descente, qu’un parcours en « yoyo »…
    Bravo pour ce CR qui raconte ta course, il complète bien celui de Noostro et Nico.

  6. Bravo pour le CR .. Je trouve cela SUPER de lire vos « aventures respectives » ..

  7. C’est vrai que c’est marrant de voir nos points de vues. Bon CR et super photo du trio de choc 🙂
    Pour le ravito, sur n’importe qu’elle course je prends le miens comme ça pas de surprise.

  8. @doune Merci pour l’info, j’avais pas pensé au lacet. Je vais regarder comment bricoler un truc commme ça.
    Pour l’objectif, je suis impatient et j’ai tellement envie me voir progresser de façon significative que j’ai tendance à en demander trop. L’avantage des courses c’est que ça te repositionne au bon endroit sur ta valeur. Après il faut savoir prendre le recul nécessaire.

    @noostromo Merci, ça a été également réciproque. Même si ce fut cours et que j’aurai aimé te servir de guide pour te faire découvrir la métropole… La prochaine peu-être 😉

    @Clara Pourquoi pas ? Mais ça risque de faire une sacré tartine à lire. Chacun y va de sa description et ca fait de long compte rendu 😉

  9. super CR.
    Je trouve ça excellent de lire comment chacun de nous a vécu sa course. Chaque expérience est différente.
    félicitations à toi et Bertrand aussi 😉
    j’ai été ravi de te rencontrer. A une prochaine !

  10. concernant le rafistolage du porte-gourde, je te conseille de fixer le bidon avec un lacet que tu serras à ta convenance : pratique, facilement retirage, n’endommage pas le porte-gourde… que des avantages…

    Sinon, prends ton temps pour atteindre ton objectif, ne vas pas te blesser en voulant en faire trop, trop vite.

    Ahhh, j’avais oublié, très belle course cependant ^^

Laisser un commentaire