Course #3 – Semi-Marathon de Lille

Semi-Marathon de Lille
Semi-Marathon de Lille

Souffrance, abandon, entre-aide et motivation.

 

Si je devais résumer l’expérience que j’ai vécu samedi dernier dans la matinée c’est par ces 4 mots que je la définirais.

Ce samedi 4 septembre, je vais m’en souvenir longtemps et ces 2h20, passées à courir le semi, vont résonner dans ma tête lors des prochaines courses que je ferai . Je pensais être prêt pour tenir la distance mais la réalité était tout autre

Tout à commencé avec le billet de Greg-Runner, je lis son billet et me dit pourquoi pas moi ? Cela fait plusieurs semaines que j’ai repris l’entrainement et les kilomètres ne me font pas peur.
Alors j’hésite, j’échange également avec Nico2Gan, il participe aussi, allé c’est décidé je ferai aussi le semimarathon de Lille cette année.

A mon retour de vacances je valide mon inscription, voilà c’est fait, plus moyen de reculer.

L’avant course

Et puis voilà que mi-août, je subis quelques douleurs aux ischios et dans le bas du dos, le moral en prend un léger coup. J’allège les 2 semaines avant la course en ne faisant que 3 petites sorties en endurance.
A ce moment, mon but est de « FINIR » le semi pas de faire un temps ! Je ne me fixe pas d’objectif, ou plutôt je ne communique pas d’objectif mais dans la tête les 2h10 pointes à l’horizon 😉

Au fil des sorties, je me teste et m’imagine tourner à 6′ au kilos (c’est lent pour certain mais ce serait un succès pour moi).

Le jour J est arrivé

Le vendredi je me fais une pasty party à moi tout seul ! Et je décide d’aller me coucher tôt, vers 22h30. Le lendemain levé à 6h, je déjeune du pain complet, un bol de café et zou je prends la route pour Lille.
Dans la voiture je fais retenir la « douce mélodie » de Mass Hystéria pour me réveiller. Le temps est frais, je me couvre bien avant l’effort.

Arrivée à Lille, le temps n’est déjà plus très frais, le soleil pointe le bout de son nez et l’atmosphère à l’approche de la mairie de Lille se réchauffe. je rejoins la tente des inscriptions pour retirer mon dossard. J’ai le numéro 2228.

La tente des inscriptions
La tente des inscriptions

Ensuite direction le village sportif, histoire de marcher un peu et peut-être rencontrer des gens que je connais.

Le village sportif
Le village sportif

Un petit passage par le sas de départ, histoire de repérer les lieux à ce moment les rues sont vides ! L’affluence des coureurs n’a pas encore démarrée.

La ligne de départ
La ligne de départ

Retour vers le village direction les consignes pour se changer ! Je n’ai pas encore de t-shirt Runnosphère alors j’arbore fièrement mon t-shirt de la course des terrils (psychologiquement il doit y avoir une raison pour avoir fait ce choix ;-)). Dans la foulée, je pars m’échauffer. Et là je me prends d’un grand moment de solitude ! Tout autour de moi j’ai l’impression de ne voir que des « avions de chasse ».
Ils sont où les gens comme moi ? Ceux qui ne font pas des course tous les weekends, des gens où sur le t-shirt il n’est pas écrit semi de machin, marathon de bidul, etc.. Je commence à avoir un doute « mais qu’est ce que je fais là ? ».

Je me sens seul, je n’ai personne avec qui parler !

L’heure du départ

Mais l’heure tourne et il est déjà 8h30, je me rapproche donc de la ligne de départ. La tension monte, le sas se remplit…

La ligne de départ
Juste avant le départ

Bon ben maintenant j’ai des gens devant des gens derrière faut bien y aller ! 9h00 le coup de fusil est donné, la foule tassée commence à se mettre en mouvement…
Je lance mes premières foulées, je suis bien ! Un peu déstabilisé par tout ce monde, je n’ai plus de point de repère.

La course

La sanction tombe au 1er kilo : 5’24 ! Oula va falloir ralentir je ne tiendrais pas longtemps comme ça. En même temps le cardio ne s’affole pas non plus je me reprends à penser à mes 6′ au kilo.
Je ralentis et continue 2 kilomètres, dans le 3ème je rencontre le meneur d’allure pour les 2h10. Je décide de me mettre derrière.

Très vite j’ai l’impression que l’allure ne me correspond pas, je suis sur ses talons ! j’allonge la foulée et je passe devant. Mon cardio s’affole, je ne comprends plus rien, j’essaie de ralentir pour redescendre mais pas moyen !
J’ai perdu tous mes repères, je ne sais plus ou j’en suis..
Je décide d’oublier la montre et de courir aux sensations. Je poursuis mon effort sans arriver à redescendre les pulsations. Je garde tout de même un oeil sur le % du cardio, il est prés de 100%, pas moyen de redescendre, c’est la déroute !

Et boom, premier coup au moral, le meneur d’allure des 2h10 arrive sur ma gauche ! Pas grave j’arrête de déconner et je me mets dans sa foulée. je continue avec ce petit groupe jusqu’au 11 kms. Là arrive le 2ème coup au moral. Sans pouvoir rien faire, j’ai l’impression d’être au max, je vois le meneur s’éloigner foulées après foulées. A ce moment, je m’arrête et l’envie d’abandonner me vient à l’esprit.
Je reprends le dessus, je ne peux pas tout de même ! Je repars en me disant : on oublie la montre, on oublie le temps, nouvel objectif FINIR !

Au 15ème, j’approche une demoiselle (je n’ai plus en tête le numéro de son dossard) qui marche, tout le monde lui dit de continuer en la dépassant ! Ça fait 15 kilomètres que je me fais dépasser et j’imagine ce qu’elle ressent. Je l’approche et lui dit : que je n’en peux plus, que je suis au taquet, de se mette dans ma foulée ! Elle décide de repartir.
Me voilà maintenant responsable, je ne peux pas lâcher je risque de lui faire subir le même sort. Ca me regonfle et m’aide à continuer ! Physiquement je suis rincé mais la tête commande aux jambes de continuer.

Sans m’en rendre compte j’emmène avec moi un « petit jeune » (Louis PROST le dossard 2448). Il prend notre foulée et se relance également.  Au 17ème la demoiselle me dit de la laisser elle n’en peut plus, je n’insiste pas et continue tout seul. Mais mon soutien psychologique disparait et je m’écroule à peine 800 mètres plus loin avec l’envie d’abandonner de nouveau.

Et c’est à ce moment que Louis me tape dans le dos et me dit que maintenant c’est lui qui passe devant et qu’il va m’emmener à l’arrivée !

Et on a passé l’arrivée ! On l’a passée ensemble en se tapant dans la main.. Merci encore à lui 😉

Alors SOUFFRANCE : parce que je me suis déchiré pour le finir,
ABANDON : parce que ça m’a traversé l’esprit plusieurs fois pendant et même d’arrêter la course à pied définitivement après,
ENTRE-AIDE : parce que sans les autres coureurs je ne l’aurais pas fini,
Et MOTIVATION : parce qu’avec quelques jours de recul, j’ai encore plus envie de m’entraîner et revenir l’année prochaine pour pulvériser ce temps !

Merci à ces coureurs qui m’ont soutenu et à la Runnosphère qui par l’intermédiaire de Mathes, Kejaj, Ke_Nav (qui a également couru le 10 en 1h07) et Mathieu m’ont remotivé à continuer la course à pieds dans l’après-midi.
Mais surtout un GRAND merci à ma petite femme et ma fille pour m’avoir félicité et remotivé dès mon retour à la maison.

Par contre je ne dis pas merci à la SNCF qui a décidé de faire grève samedi et ainsi ne pas permettre à ma petite famille de venir me soutenir sur Lille !
Ni à l’organisation pour ne pas apporter la même attention aux coureurs de tête et ceux de queue de peloton ! J’ai même pas eu de médaille moi ! Et je ne parle pas des ravitos, on se croirait à un apéro improvisé quand tu n’as plus rien dans tes placards !

Je vous fais grâce de la courbe GPS, mais si cela vous intéresse c’est ici.

Prochain objectif : le 14 kms de la course des terrils fin septembre !

Ils ont couru le semi de Lille également

Je vous invite à lire également, les articles des autres participants :

Nico: http://www.letsrun.fr (Nico on attends ton CR ;-))
Greg-Runner : http://www.greg-runner.com/2011/09/07/semi-de-lille-2011-sous-la-canicule-recit-de-course
nfkb0: http://www.nfkb0.com/2011/09/03/mes-progres-en-course-a-pied-semi-marathon-de-la-braderie-2011
Run not only: http://runnotonly.wordpress.com/2011/09/05/semi-marathon-de-lille
– Jean-Pierre de Run Reporter Run (récit de son coéaquipier Christophe): http://runreporterrun.wordpress.com/2011/09/05/semi-marathon-de-lille

37 thoughts on “Course #3 – Semi-Marathon de Lille

    1. Tant mieux, comme tu le vois on est tous égaux devant la galère ! Ce qui change c’est la vitesse ou la distance à laquelle on galère 😉
      Content de te revoir bientôt parmi les runners !

  1. @Sandrunning Merci pour ton commentaire d’encouragement. Je ne sais pas encore si je serais sur le semi de Lille l’année prochaine mais je compte bien prendre ma revanche dans l’année sur un semi..

  2. Absolument génial l’entraide dont tu parles !! Je trouve ça magnifique qu’on puisse autant s’aider et s’apporter. Sans le soutien des autres, on serait nombreux à abandonner…
    Mon 1er semi à Paris, en 2010, je l’ai couru en 2h24. J’ai souffert, tellement !!! Je n’étais pas prête, je crois… je me suis promis de ne pas laisser tomber et de m’entraîner. Ce que j’ai fait. J’ai couru le semi de Paris 2011 en 1h48. Heureuse !!
    L’entraînement va te faire progresser. Il faut juste penser à bien récupérer et à ne surtout pas forcer. Le corps s’en souvient si on lui impose trop de difficulté.
    Bravo en tout cas ! Tu l’as terminé. Dans la difficulté, mais tu l’as terminé. Et ton moral est là, alors c’est gagné !!

  3. Oula le taf m’a rattrapé depuis le semi ! J’ai pris du retard sur mon blog..

    @Maya972 & @julien & @Luc Levesque & @Only_and_lost & @Izhonu & @calimero13990 & @Runonline Merci à tous pour vos commentaires de soutien.

    @Canard Merci mais toi aussi tu vas en être bientôt 😉 Je te suis et j’espère qu’un jour on trouveras un moment pour faire une petite compét. ensemble ! Biz à la famille et gros smack à mon zozo.

    @nicolas Yep j’ai vu et commenté.. !

    @Mathes J’y compte bien ! Je ne veux pas perdre l’un des mes lecteurs les plus assidu !

  4. Allez bravo ! prends le temps de bien récupérer et garde le meilleur, par exemple cette rencontre pendant la course qui t’a mené jusqu’à la ligne.

  5. Hello,

    le fait d’être arrivé et d’avoir vaincu cette course montre ta volonté ! donc tu dois continuer. la prochaine ne sera que meilleure !

  6. Superbe CR ! Objectif et lucide. tu nous livres là une bien belle aventure. Et de plus, l’esprit d’entraide réciproque fait vraiment plaisir à voir. Je te rejoins là dessus où parfois sans raison, on se mets à motiver des personnes même si on est soi même pas au mieux ! Bravo à toi.
    Tu l’as fini, et c’est déjà une très bonne chose !!
    Tu connais désormais les petites erreurs à éviter pour finir avec de bonnes sensations !
    Et, je te rassures, l’idée d’abandon nous traverses tous l’esprit un jour ou l’autre. Cela fait hélas partie des possibilités durant une course mais il faut toujours trouver l’énergie pour ne pas écouter cette petite voix.

  7. C’est 4 mots qui résument bien la course en générale finalement. Dommage de ne pas s’être rencontré… Bon courage pour le prochain semi, qui je suis sûr, sera bien meilleur!

  8. Ben te voila semi marathonien !!! Ne désespère pas, tu va faire de mieux en mieux et je te suis du coin de l’oeil pour que tu n’abandonne pas…

  9. @vinvin20 Pas 20 mais 21,100 km MONSIEUR, à ce niveau là tous les kilomètres comptes 🙂
    Je ne sais pas si je rejoins la team ; on fait un échange de surprise avec lamiricoré. Je commence à me douter de ma surprise mais je ne sais pas s’il a déjà reçu la sienne ! Mais intégrer la team me plairait effectivement et ce serait un honor de porter les couleurs du TTT 😉

  10. J’attendais ton CR avec impatience, car de retour de vacances j’avais lu un de tes tweets où tu parlais d’arreter la CAP!?
    Mais, je vois qu’avec le recul tu es revenu sur ta décision et c’est tant mieux!
    Et franchement j’aurais pas fait mieux.
    Et biensur que tu le merites le T-shirt du TTT, et t’inquiètes, si tu viens dans le coin pour un trail je serais à tes cotés pour courir 😉
    Alors nouveau membre? Tu rejoints la Team? ça me ferais bien plaisir de te compter parmi nous! 🙂
    Et encore bravo…20 km je sais même pas si je les aurais finis…

  11. @nicolas Merci pour ton petit commentaire ! J’ai mal géré mais maintenant je sais ce que ça fait ^^
    Comme tout le monde faudrait pouvoir arrêter le temps pour tout faire ! 🙂 Mais on attend ton CR avec impatience…

  12. Tu es allé au bout c’est le principal. Pareil pour moi c’était dur à cause de la chaleur et du monde. Je cours même plus vite à l’entrainement pour te dire. La prochaine fois ça ira mieux.
    Bon il faut que je mette à écrire, aïe il me faut du temps 🙂

  13. @kejaj Merci, je n’ai effectivement pas parlé des ravitos. Je suis parti avec 500 ml d’eau (sans rien d’autre dedans). Et j’ai juste pris ce qu’il y avait au ravitos de la course c’est à dire abricot sec (je n’avais aucun gel ou autre) !

  14. Sympa ton compte rendu par contre tu ne parles pas des ravitaillements. Un petit conseil pour la prochaine fois, laisse ton cardio au chaud chez toi et base toi sur le retour d’expérience de ton plan. Comme toi, juste après mon semi, fait hors de mon objectif, j’avais des doutes mais après la motivation est revenue encore plus grande.

  15. @lamiricore Merci pour ton commentaire 😉 Je fais du L mais un t-shirt du taillefer Trail Team, je le mérite.. ? 😉

    @Kenav Je suis d’accord avec toi, la galère ça rapproche les gens ! De mon côté je n’ai pas été poussé mais j’ai mis un « léger » coup d’épaule à un passant qui traversait la route sans se soucier des coureurs… Mais je me suis excuser juste après 😉

  16. C’est marrant ça ..
    Comme on arrive à se surpasser grâce à des gens qu’on ne connait pas mais qui nous soutiennent car on vit tous la même chose.
    Pareil pour moi, à la dernière ligne droite avant l’arrivée, c’est grâce à quelqu’un qui m’a juste dis « courage on y est presque » que je suis repartie de plus belle.
    Et qu’est ce que c’est motivant..

    En tout cas, ça a le mérite de combler les cons croisés sur le chemin.
    Comme les coureurs qui poussent les personnes n’allant pas assez vite ..

  17. Bravo dd2012 !! 4 mots qui résument parfaitement ton cr … le semi de Lille j’en ai gardé un bon souvenir mais le même foutoir aux ravitos :[

    Bonne recup mon gars !

    P.S : La prochaine course tu pourras peut être la courir en t-shirt du Taillefer Trail Team … si le flocage arrive rapidement 😉 Ta taille au fait ?

Laisser un commentaire