Course #13 – Les 31kms du trail des poilus

Trail des poilus
Trail des poilus

Dimanche, j’ai participé au trail bullygeois des poilus. Le trail des poilus est l’un des trails à faire dans le Nord. Alors fort de mon expérience du trail de la Côte d’Opale (TCO) de l’année dernière, je me suis inscrit…

La particularité de ce trail, c’est qu’il est organisé une année sur deux par 2 associations différentes. Cette année c’est le Jogging Cross de Bully, l’année dernière c’était Jog’Ablain…


J’ai commencé ma préparation fin décembre en suivant le même plan que celui que j’avais suivi pour le TCO. 12 semaines, à 4 entrainements par semaines, un plan sorti tout droit du hors-série trail de jogging international de l’année dernière.

J’ai tout bien suivi au début jusque mes congés en Martinique. Cette semaine là juste 2 sorties. Les 2 semaines qui ont suivi on été pleines de rebondissements côté professionnel du coup pas trop de course – Résultat de ces 3 semaines : 3 sorties CàP, 1 en VTT et un peu de marche pas plus au compteur. Juste ce qu’il faut pour monter le stress au rupteur et se dire ça va être un carnage 😉

Pas grave, je mettrais le temps mais j’irai au bout. On va quand même pas se dégonfler comme ça 😉
Le jour J est arrivé, levé à 6h, on a pris la route vers 7h30 avec Michaël. Sur ce trail, j’ai un partenaire de choix, Michaël a accepté de m’accompagner tout au loin du parcours. Il fera la course pour moi, c’est gentil non ?

On arrive à Bully-Les-Mines vers 8h15, il ne fait pas chaud mais le temps est sec et c’est déjà ça. En début de semaine, la météo annonçait pluie et neige mêlées !

Le retrait des dossards
Le retrait des dossards
Un tour d'horizon, ils ont tous des têtes de mecs affutés tout de même
Un tour d’horizon, ils ont tous des têtes de mecs affutés tout de même
On passe en mode préparatif pour la course (Mika)
On passe en mode préparatif pour la course (Mika)

Nicolas (Letsrun) nous rejoins dans la salle de sport quelques temps après. Le temps d’échanger un peu et nous voilà fin prêt pour prendre le départ.

Il est 9h15, le temps est venu de se rendre au point de briefing.

Le briefing 1/2
Le briefing 1/2
Le breiffing 2/2
Le briefing 2/2

Un organisateur s’époumone à essayé de nous briefer sur le parcours mais on ne comprends pas grand chose. On capte juste un truc du genre : « vous allez rencontrer une difficulté entre le 6ième et le 12ième kilomètres.. ». Euh Monsieur la difficulté elle dure 6 kms ou on aura la surprise entre le 6ième et le 12ième ? 😉

J'étais le seul à être vraiment poilus finalement (Mika, moi et Nico de gauche à droite)
J’étais le seul à être vraiment poilus finalement (Mika, moi et Nico de gauche à droite)
La ligne de départ, on est environ 500
La ligne de départ, on est environ 500

C’est parti, les premiers kilomètres sont roulant. Tant mieux on ne s’est pas échauffé ! On s’installe à un petit 10 km/h, Nico en forme nous souhaite bonne course et s’éloigne très rapidement. On ne le reverra plus de la course.

Nico concentré sur sa course (copyright Christophe PAPILLAUD)
Nico concentré sur sa course (copyright Christophe PAPILLAUD)
Le départ est donné
Le départ est donné
Mika et moi souriants, normal c'est le début (copyright Christophe PAPILLAUD)
Mika et moi souriants, normal c’est le début (copyright Christophe PAPILLAUD)
Après quelques kms de bitume on attaque la forêt
Après quelques kms de bitume on attaque la forêt
Et là le ton est vite donné, ce sera boue sur le parcours
Et là le ton est vite donné, ce sera boue sur le parcours
on continu tranquillement sur des singles en forêt
on continu tranquillement sur des singles en forêt
On traverse une espèce de boue collante
On traverse une espèce de boue collante
Puis des chemins montants bien casse patte avec les pierres (vu devant)
Puis des chemins montants bien casse patte avec les pierres (vu devant)
et vu de derrière...
et vu de derrière…
Je cours mais c'est pour la photo
Je cours mais c’est pour la photo
Le peloton de traileurs s'étire de plus en plus dans les descentes
Le peloton de traileurs s’étire de plus en plus dans les descentes
Puis se regroupe un peu dans les montées
Puis se regroupe un peu dans les montées
Je suis à l'économie là
Je suis à l’économie là
Parfois on passe en mode escalade
Parfois on passe en mode escalade
Mais ça vaut le coup d'oeil la forêt est belle
Mais ça vaut le coup d’oeil la forêt est belle
Dans les descentes parfois heureusement que l'on peut s'accrocher aux arbres
Dans les descentes parfois heureusement que l’on peut s’accrocher aux arbres
On pourrait penser que c'est plus simple mais le sentier est meuble et déformé
On pourrait penser que c’est plus simple mais le sentier est meuble et déformé
Puis on repart tout droit dans le pentu
Puis on repart tout droit dans le pentu
C'est reparti pour une petite partie de glissade
C’est reparti pour une petite partie de glissade

Mes Ascis trabucco on atteint leur limite d’adhérence, elles pèsent 2 tonnes et n’accroche plus rien !

Mais non ça glisse pas !
Mais non ça glisse pas !
Et puis ça monte pas, le nord c'est plat tout le monde le sais
Et puis ça monte pas, le nord c’est plat tout le monde le sais
Allez encore un effort et on est en haut
Allez encore un effort et on est en haut
En plein effort d'escalade !
En plein effort d’escalade !
Vlà ils me ralentissent ça va faire baisser ma moyenne !
Vlà ils me ralentissent ça va faire baisser ma moyenne !
On a eu plusieurs passage comme ça, bien casse gueule !
On a eu plusieurs passage comme ça, bien casse gueule !
Elle est magnifique ou elle est pas magnifique la forêt ?
Elle est magnifique ou elle est pas magnifique la forêt ?
Passage à proximité de la tour TDF radio et TV
Passage à proximité de la tour TDF radio et TV
Là on est en mode seuls au monde
Là on est en mode seuls au monde

Ensuite sur le parcours, c’est la ca-ca, la ca-ca, la catastrophe ! Je vous laisse découvrir quelques images 😉

La boue 1/3
La boue 1/3
La boue 2/3
La boue 2/3
La boue 3/3
La boue 3/3

Cette traversée du bois de Verd-Mont est juste mythique ! Une petite tranchée dans le bois remplie d’eau, de boue et d’un mélange des 2 parfois. Pas d’autre choix que de mettre les pieds dedans. J’ai eu parfois de l’eau jusque la cheville à certain endroit !

Encore la boue mais avec de l'eau en plus hummm !
Encore la boue mais avec de l’eau en plus hummm !
Là on est rentré dans le mythique !
Là on est rentré dans le mythique !
Ce passage c'était vraiment la galère !
Ce passage c’était vraiment la galère !
Dois-je vraiment vous commenter la photo ?
Dois-je vraiment vous commenter la photo ?
Je suis impressionnant dans l'effort
Je suis impressionnant dans l’effort
Tiens plus de boue, mais le petit chemin en devers c'est pas mieux en fait
Tiens plus de boue, mais le petit chemin en devers c’est pas mieux en fait
Là je me suis vautré ! J'aurais pas du faire comme Mika mais comme plutôt comme la dame
Là je me suis vautré ! J’aurais pas du faire comme Mika mais comme plutôt comme la dame

On approche approche du ravito du 21ième kms qui est en fait au 23ième 😉 On passe à proximité de la Nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette – Ablain-Saint-Nazaire.

La nécropole nationale, impressionnant le nombre de croix !
La nécropole nationale, impressionnant le nombre de croix !

Arrivée au ravito, je suis dans le dur ! Je prends le temps pour récupérer et d’en profiter un peu, parce que c’était pas un ravito mais un apéro 😉 Sans déconner il ne manquait plus que le barbecue et je ne serais plus reparti !

Apéro time ! Je cherche la bière !
Apéro time ! Je cherche la bière !
Ayé trouvé ! Au point ou j'en suis j'en ai bu une !
Ayé trouvé ! Au point ou j’en suis j’en ai bu une !
Il est temps de repartir, on refroidit vite
Il est temps de repartir, on refroidit vite

Les kilomètres se font pesant maintenant, jusque là ça passait ! Mais maintenant c’est le mental qui tracte le bonhomme. Je ne suis pas seul dans cet état, j’aperçois un couple qui avance en marchant et en se donnant la main. J’apprendrai à l’arrivée qu’ils avaient plus de 60 ans ! Je dis mes respects messieurs-dames. J’espère pouvoir encore faire ce genre de truc à cet âge.

Une course à 2, c'est beau !
Une course à 2, c’est beau !
Retour en forêt
Retour en forêt
Et retour de la boue, je déprime
Et retour de la boue, je déprime
On approche de l'arrivée, mais c'est en pente ! Jusqu'au bout ils m'auront fait souffrir
On approche de l’arrivée, mais c’est en pente ! Jusqu’au bout ils m’auront fait souffrir

Ça fait plusieurs kms que Mika me dit d’arrêter de gamberger. Mais rien à  à faire ! Je revois tous mes entrainements le matin à la frontale, le fractionné en côte, les sorties par -10°C et rien à faire j’en bave ! le temps file, on a passé les 4h15 de course, je vais finir en plus long que le TCO !

J'aime pas cette photo mais elle reflète ma galère de l'instant
J’aime pas cette photo mais elle reflète ma galère de l’instant
Et enfin l'arrivée !
Et enfin l’arrivée !
Voilà c'est fini ! fatigué mais content de l'avoir fait !
Voilà c’est fini ! fatigué mais content de l’avoir fait !

Après s’être changé et passé le t-shirt du trail (qu’on a bravement mérité), on s’est dégusté une petite Page 24, la bière du coin je vous la recommande 😉 A vot’santé !

Et après l'effort le reconstituant !
Et après l’effort le reconstituant !

Je termine le trail en 4h 37m 55s, un trail de 31 kms qui finalement à ma Garmin en fait presque 33 😉 Je suis loin dans le classement, 366/404) mais bon le principal c’est de participer. Et puis ce qui me rassure c’est qu’on était près de 500 au départ il paraît ! (il y aurait eu presque 100 abandons).

Si vous voulez plus d’informations, le site officiel : http://www.joggingcrossbully.fr
Ici, une petite vidéo réalisée par l’amicale laïque de Bully-les-Mines.

Conclusion :

Le trail des poilus, quelque soit l’association qui l’organise, est un trail incontournable, selon moi, dans le Nord de la France. Il est beaucoup plus dur que le TCO, même si c’est vrai que les terrains ne sont pas comparables.

Ce trail m’a coûté 10 €, la aussi c’est incontournable, c’est un peu moins que la course des terrils et 3 fois moins cher que le TCO. Alors oui ici pas de machinerie pour les temps intermédiaires, pas de puces, etc. Mais un t-shirt technique de bonne facture, que je porterai fièrement, et boissons chaudes offertes au départ. Les ravitos étaient également vraiment bien fournit aussi bien en salé qu’en sucré : coca, eau, chips, TUC, fromage, pain d’épice, raisins secs, orange, chocolat, etc.
Même si sur celui de l’arrivée, il ne restait plus grand chose 😉 Mais je n’avais qu’à arriver plus tôt !

Le parcours est vraiment agréable à voir, moins à courir mais bon on est venu pour en baver 😉 Les passages en forêt recouverte de mousse avec les premières fleurs de printemps était vraiment sympa. Le passage a proximité de la nécropole impressionne aussi. Je ne connaissais pas ce coin de la région mais j’y reviendrais…

Merci à Mika de m’avoir attendu patiemment sur le parcours et merci aux organisateurs ! Même si j’en ai bavé, j’en garde un bon souvenir.

Retrouvez également le CR des autres coureurs :

Concernant les temps pour le 31 kms :

  • Nico : 4h 09mn 54s (274/404)
  • Mika : 4h 36mn 32s (364/404)
  • dd2012 (moi) : 4h 37mn 55s (366/404)

Tous les résultats du trail à l’adresse suivante : http://www.joggingcrossbully.fr/images/jcb/Pdf/2013/poilus-31-km.pdf

Concernant le parcours :

33 thoughts on “Course #13 – Les 31kms du trail des poilus

  1. Félicitations pour cette belle course et ce magnifique compte rendu!
    Ca me (nous) permet de revisualiser tous ces moments de bonheur malgré la fatigue. J’aime bien la photo à l’approche de l’arrivée où tu galères, je pense qu’on avait tous le même visage 😉
    Passe le lien de ton CR à l’organisation pour qu’ils le mettent sur leur site et faire partager le plus grand nombre. En plus tu leur rends un bel hommage…
    Bonne saison.
    Tom Tom

  2. Bravo dd pour ce trail et pour le bain de boue, superbes photos, ça donne franchement envie. Bonne continuation.

  3. Bien résume l’ami – on a vécu les mêmes émotions ! la même galère par moment et c’est peut être croisé aussi … surement… mais on en redemande.

  4. Merci pour tes photos !
    Pour ma part j’étais sur le 55km et j’en ai bien chié, le terrain était gras à souhaits 😛

  5. il y a des chances qu’on se soit déjà croisé dans la foule de la côte d’opale cette année (je fini en un peu plus de 4h) j’y serai certainement encore en septembre
    on aura peut être l’occasion de partager un bout de chemin voire une petite bière à l’arrivée

  6. Bonjour
    Vraiment un super reportage avec des photos magnifiques : on s’ y croirait !
    D’autant pour moi qu’on a fait toute la course dans les mêmes parages (on voit bien mon short bleu 😉 sur certaines photos et j’ai terminé finalement 365eme
    En tous cas les mêmes émotions et le même plaisir
    Peut être à bientôt sur une autre course (le trail des coteaux de l’aa en juin me tente bien)

    1. Exact, je me souviens de toi. On l’a vraiment fait quasi ensemble. Parfois je passais devant parfois tu repassais 😉
      Je ne serais pas sur les coteaux de l’aa, je tente l’expérience marathon en mai et je refais le trail de la côte d’Opale en septembre !
      Fait moi signe si tu penses que l’on peut se croiser.

  7. Beau Trail David, et belle prestation de ton binome qui t’as « tiré jusqu’à l’arrivée ».
    Et puis ne t’inquiète pas… pour la course à deux à 60 ans… vu comment c’est parti… vous referez une course de couple (avec Mika) d’ici quelques années… 🙂

    1. Au début je pensais que tu parlais de ma femme 😉
      Mais tu sais je ne vais pas tout le temps être avec Michaël.. A un moment il faudra bien qu’il se prenne en main et qu’il fasse des courses tout seul 😉

  8. Je suis content!
    Je voulais un CR mètre par mètre, je suis servi!
    Comme le dit Greg sortir l’APN dans ces conditions, c’est aussi un exploit. Je suis comme toi, lors de mes sorties je veux aussi garder un souvenir de tout ce que vois et vis…
    Superbe course! Et franchement le terrain était pas évident avec toute cette boue, tu t’en es très bien sorti.
    Encore toutes mes félicitations. Et merci de m’avoir emmener avec toi 😉

    1. Je conçois la course aussi pour la faire partager à mon retour.
      Peu-être que ça donnera envie de venir à d’autre 😉

  9. Merci pour ce compte-rendu fidèle, de magnifiques photos. Pour la trace GPS j’ai plus de 32Kms, mais peut-être me suis-je un peu écarté des rubalises. Je boucle en 3heures 21 (à 57 ans !)en hypothermie et hypoglycémie mais je me suis promis de revenir partager ces émotions avec des traileurs d’in Ch’Nord Pas de Calais enthousiastes, sympas et amateurs de PAGE 24 Je ne connaissais que la PAGE 3 du SUN et ses Ch’ti Lolo. A l’an prochain pour re-courir avec Zelda, Père Tuck et les 400 autres fondus de trails.

  10. Encore un bien beau CR et une bien belle aventure !
    Les conditions étaient vraiment difficile cette année et le trail des poilus est le trail des poilus dur mais magnifique.
    Voulant me concentrer uniquement sur le marathon, je n’ai pas inscrit cette épreuve sur ma liste cette année. Mais il est clair que l’année prochaine j’en serai !
    Encore bravo, tu es un véritable traileur 🙂

  11. Un mélange de « Trail Extrême Lillois » pour l’escalade au milieu des arbres et de « Trail des Givrés » pour le terrain extrêmement gras et pour la « Page 24 ». Décidément, nous parlons pas mal « bière » sur ce blog 😉 Bravo pour ce magnifique récit et les nombreuses photos. Une bonne façon de ce rendre compte de l’état du terrain et de l’environnement de ce trail. Humm.. Une date à mettre dans mon calendrier 2014. Encore bravo david, Mika et Nico !

    1. Quand tu fais les poilus, tu te dis qu’à Lille c’est pas un trail mais plutôt un cross 😉
      Il faut le faire l’année prochaine ça vaut le détour !

  12. Superbe course. En même temps, je sais pas comment tu fais pour prendre autant de photos sur le parcours alors qu’est c’est totalement casse-gueule. Sans photos, tu gagnes une heure, non?
    Par contre, la trace garmin que tu mets à la fin de l’article ne semble pas la bonne…
    Bravo en tout cas! T’en as chier, mais je sais pourquoi! Vu le parcours!
    Et ton récit, ça donne envie… de déguster de la Page 24! 😉

    1. lol ! La page 24 tu peux y aller sans soucis elle est bonne 😉
      Pour les photos, j’ai tellement l’impression de faire un truc énorme que je veux en ramener un maximum à la maison ! Mais maintenant j’ai le coup, je prépare la sortie de l’appareil de ma petite poche de sac, je l’allume.. STOP clic et hop je repars en rangeant l’appareil.
      Sans les photos je gagne 10 minutes pas 1 heures 😉

  13. Un autre enfer du Nord !
    Sympa tes photos, moi le cerveau a déconnecté, j’ai zappé totalement après 15 bornes. Le passage de la tranchée était hallucinant. Je sais pas toi, mais je ne me doutais aps que la 2ème partie était plus dure que la première. Ce trail est une tuerie.

    1. Je ne connaissais pas du tout le parcours ! A 1h10 les 10 kms, je me dis bon ben ça va.. mais effectivement c’était sans compter sur la 2ième partie complétement dingue 😉
      Je t’envoie un zip avec les photos dans la journée, tu feras le tri dans ce que tu gardes ou pas.

Laisser un commentaire