After course #14 – After the marathon #RDL_2013

A 1 mois du marathon, il est temps de faire un petit retour sur l’après course. Au passage j’en profite pour vous mettre un récap des 2 premiers billets :

Juste après la ligne

A peine la ligne franchie, je relâche tout ! Jusque là les jambes avançaient toutes seules. L’émotion de voir sa famille, ses amis sur la ligne dépasse les douleurs. Tout comme l’ambiance des derniers kilomètres d’ailleurs, j’avais l’impression de voler.

Arrivée à Loos-en-Gohelle
Arrivée à Loos-en-Gohelle

Mais très vite, on se rappelle que l’on vient de courir une longue distance et les étirements sont difficiles : « Aïe ça pique ! » 😉
Après les félicitations ; et oui j’accepte avec bonheur les messages de félicitations ; on décide de se rendre sous la tente de la pasta party et la encore les quelques dizaines de mètres ne sont pas simple à parcourir. Mais le plus dur je crois c’était de se relever de la chaise après le repas 😉

Le retour vers Lille aussi a été sympa. Sympa d’une part parce que j’ai partagé le chemin avec d’autres coureurs (entre autre Johan) mais aussi parce qu’il a fallu monter et descendre des marches d’escaliers à la gare 😉 Une fois arrivé à Lille, les quais étaient plein de marathoniens boiteux ! Impressionnant, j’imagine les rues de Paris au moment du marathon, ici nous n’étions que 2500.

Le jour d’après

Au moment du réveil le lendemain, j’ai quelques appréhensions. J’ai en tête la vidéo « one day after the marathon ».

Mais ça va plutôt bien en fait. Juste les tendons d’Achille qui tiraillent un peu au moment de descendre les escaliers de la chambre. La journée de boulot qui s’en est suivie c’est déroulée sans encombres particulières. Je suis un peu impressionné de ma façon d’encaisser l’effort, dès le mercredi j’avais envie de recourir ! La sagesse d’autres coureurs expérimentés me disent d’attendre encore un peu.

Et ils avaient raisons ! J’ai laissé passer une semaine avant de recourir et le dimanche qui s’en est suivi j’ai participé à un 10 kms (la HolyRun, j’y reviendrais dans un prochain article). Mais ensuite c’était la descente : une très grosse fatigue s’installe ! Je n’ai pas assez d’expérience pour savoir si c’est normal, mais j’avais l’impression qu’une euphorie s’était installée après l’épreuve pour ensuite complètement me vider.

Quelques semaines après

Après ce 10 kms, une douleur s’installe dans le haut de la cuisse gauche et me gène. J’ai tenté de remplacer la course par d’autres sports comme le vélo elliptique ou le VTT, mais rien n’y fait.

J’ai donc fini par ne plus faire de sport et prendre du repos !

Et maintenant ?

Aujourd’hui j’en suis à plus de 10 jours sans sport et je pense qu’il est temps de s’y remettre un peu. Mais je vais prendre le temps et reprendre par de petites sorties en endurance… Ce soir, je repense à un post sur FB de David (alias RunMyGeek)

Post de David sur ma page FaceBook

Le marathon est une épreuve qui laisse vraiment des traces ! Mais j’y reviendrais pour tenter de faire un meilleur temps 😉

6 thoughts on “After course #14 – After the marathon #RDL_2013

  1. C’est bien ce qui fait peur…et qui ME fait peur dans cette épreuve. On voit tellement de gens dans la souffrance apres un marathon…C’est ça qui me coupe l’envie je pense..
    Remets toi bien mon DD!
    Prends ton temps, tu sais ce que tu vaux maintenant, et tu es assez assidu dans tes entrainements alors je me fais pas des soucis. Dés que tu va t’y remettre, ça va le faire!

  2. La règle dit que après un marathon, il faut se reposer 42 jours.

    Ça ne signifie pas que tu dois tout arrêter mais prends le temps de récupérer. Et je pense que le 10 km était peut-être un peu prématuré. Après ça dépend toujours comment tu l’as couru. En ce qui concerne la fatigue, ce qui est dur c’est qu’elle n’arrive jamais tout de suite mais dans les semaines qui suivent le marathon. Bon courage à toi pour l’après-marathon qui n’est pas toujours facile à gérer et bravo pour ta première participation.

  3. Une aventure humaine et une expérience physique incomparable. Encore bravo pour ton premier marathon. J’ai des souvenirs qui resteront à jamais dans ma petite tête de runner. À très vite DD 😉

Laisser un commentaire