Course #20 – Trail des Mingeux d’Maguettes

Sur le TCO début septembre et lors de la course des terrils je les avais croisé, les joëlettes ! Je m’étais dit faudra que je tente l’expérience un jour. Et puis ce jour est arrivé, dimanche j’ai couru avec les Dunes d’Espoir dans la boue du Nord.

La nuit de samedi à dimanche ne fut pas très reposante, je ne sais pourquoi j’ai eu du mal à dormir. Je me suis levé tôt, trop tôt 5h30. Du coup 2h a combler en attendant Gilles (le chef d’antenne Nord des Dunes d’Espoir) qui m’emmène à la course.

On arrive sur place à l’heure prévue : 8h30. L’organisation accueille les coureurs avec le petit-déj : café, chocolat, jus de fruit, etc. C’est pas courant mais c’est super sympa. L’ambiance est très conviviale ! La salle de sport du village est mise à disposition des coureurs.

Je fais la connaissance de Olivier, des 2 Philippe, de Michel, de René, de Christophe, de Grégory, de Robert, de Théo et Eric. Je ne serais pas le seul petit nouveau, pour Théo et Eric c’est aussi une première !

La salle pour le retrait des dossards
La salle pour le retrait des dossards

Il est temps de rejoindre la ligne de départ pour préparer la joëlette.

La place de l'église
La place de l’église
Gilles prépare la joëlette pour Jade
Gilles prépare la joëlette pour Jade

La joëlette est prête et Jade également. Jade, accompagné de ses parents (Maman sera à pied avec nous et Papa nous suivra en VTT), est installée sur « l’engin ». Bien couverte pour ne pas avoir froid et ne pas être trempée.

Jade est prête
Jade est prête

Par hasard je me suis retrouvé aux commandes ! Un coureur tient la joëlette et me dis : « tu peux me remplacer 2 secondes je refais mon lacet ». Puis finalement discute avec un autre et me vla à diriger la joëlette.

« Euh les gars j’ai jamais fait ça moi avant » … (grand moment de solitude) … « Y’a un début à tous, ça va bien se passer ! T’inquiète ». Bon ben si vous le dites.

Le départ est donné, enfin nous est donné ! Nous avons le privilège de partir devant tout le monde et 15 minutes avant. J’ai l’impression d’être dans un sas préférentiel 😉 C’est bien la première fois, ça fait un drôle d’effet ! Tous les yeux sont rivés sur nous et tout le monde nous encourage en applaudissant.

Le début de la course c’est du bitume, ça part vite ! C’est pas évident du tout dans les virages !

C'est parti
C’est parti

Puis après on attaque les singles, franchement c’est pas large.

Les chemins sont étroits
Les chemins sont étroits

Et on enchaîne par la montée du terril, 2 autres coureurs passent également devant et tire la joëlette par des sangles.

C'est parti pour la montée de terril
C’est parti pour la montée de terril
C'est vraiment pas facile mais ça passe
C’est vraiment pas facile mais ça passe

Et après être monté, ben faut redescendre ! Les escaliers sont glissants et très étroits. Mais les « jaunes » assurent un max !

Les escaliers glissants pas mal non plus
Les escaliers glissants pas mal non plus
A flan de terril
A flan de terril

Parfois des barrières sont installés pour barrer la route au vélo et autres 2 roues motorisés. Du coup, il faut porter de nouveau pour permettre à Jade de continuer son chemin.

Il faut passer la joëlette par dessus les barrières
Il faut passer la joëlette par dessus les barrières

On prends le temps de laisser passer les autres coureurs, on s’est fait rattraper et on essaye de ne pas trop gêner le déroulement de la course.

Et la récupérer de l'autre côté
Et la récupérer de l’autre côté

Il n’y a vraiment pas moyen de courir à 2 de front.

Les chemins sont étroits
Les chemins sont étroits

Le ravito arrive, je ne suis pas mécontent de souffler un peu. C’est qu’ils maintiennent un bon rythme tout de même tous ces trailers en jaune. Certains trouvent même qu’on avance pas assez vite 😉

Le 1èr ravito
Le 1èr ravito

Le terrain est vraiment gras, je me retourne pour prendre une photo et…

Il pleut et c'est vraiment glissant
Il pleut et c’est vraiment glissant

… « Eh les gars attendez moi, j’arrive ! » mais quelle santé ils ont tous ! Franchement ils m’impressionnent.

Eh oh attendez moi !
Eh oh attendez moi !

Un arc-en-ciel s’invite, je prends une photo ! (vous remarquerez que je ne suis pas souvent devant pour les photos ^^)

Un magnifique arc en ciel se joint à nous
Un magnifique arc en ciel se joint à nous

Et puis toute l’équipe se rend compte de l’arc-en-ciel, on prend le temps de la pause (après tout on est là pour les souvenirs pas pour le chrono) mais il commence à disparaître.

Du coup on pose
Du coup on pose

On repart de plus belle, mais la pluie toujours présente « réhydrate » le terrain ! On est sur les terres du trail des poilus, ça me rappelle ce que j’y ai vécu en mars dernier.

Le terrain est vraiment gras
Le terrain est vraiment gras
Les feuilles apportent un peu d'adhérence
Les feuilles apportent un peu d’adhérence

Et puis arrivent des escaliers, c’est reparti pour une petite grimpette.

C'est reparti en montée
C’est reparti en montée
Les kilomètres se font ressentir
Les kilomètres se font ressentir

On arrive sur les lieux du mémorial Canadien, c’est franchement impressionnant à voir.

Le mémorial canadien de Vimy
Le mémorial canadien de Vimy

Encore une barrière.

Encore une barrière à passer
Encore une barrière à passer
Une vraie patinoire
Une vraie patinoire

La ligne d’arrivée se rapproche, c’est le retour du bitume vers le centre du village.

On approche de la fin
On approche de la fin

Voilà c’est fini, un peu plus de 19 kms pour 2h34 de course. On a trouvé une « maguette » alors on a fait une photo de groupe. Mais au fait je ne sais toujours pas pourquoi on appelle ce trail les Mingeux de Maguettes ! Si quelqu’un a la réponse je suis preneur 😉

On a trouvé la maguette
On a trouvé la maguette

De retour à la salle de sport, l’organisation remet une récompense à notre pilote du jour : Bravo à JADE !

La remise du prix à Jade (sa maman, Jade et Gilles)
La remise du prix à Jade (sa maman, Jade et Gilles)

Alors après tout ça, vous me direz : « Tu as vécu ça comment ?! » Et ben comme un truc de dingue :

  • On ne coure plus pour soit mais pour quelqu’un d’autre,
  • La course à pieds devient un sport collectif,
  • Les meilleurs attendent les moins bons (bon ils ont pas choix, il faut être plusieurs pour ramener la joëlette 😉 ).

Franchement, les Dunes ont 5 antennes régionales, je vous invite à prendre contact avec eux et à tenter l’expérience !

Plus d’info sur les Dunes d’Espoir :

Plus d’info sur le trail des Mingeux de Maguette et le parcours :

Plus de photos

5 thoughts on “Course #20 – Trail des Mingeux d’Maguettes

  1. Très sympa de se mettre au service de quelqu’un qui n’a pas la chance que l’on a pour faire ce genre de truc. C’était pas trop stressant les descentes des marches glissantes et les passages de barrière ? Y a pas droit à l’erreur ou à la petite faiblesse dans ces moments là…

  2. Le trail des mingeux de maguettes, car au siècle dernier ce village était réputé pour ses élevages de biquettes.
    David, t’as assuré++et pour une première tu n’as pas été gâté! un de nos trails les plus difficiles.
    Je vous rassure, nos courses sont accessibles à la plupart d’entre nous, faut savoir tenir une cadence d’environ 10km/h, et dans les passages difficiles, on marche!
    Bravo David pour cette première et pour la médiatisation, le tout pour le bonheur de jeunes moins chanceux que nous!
    Le bonheur de courir est double chez les dunes, on se fait plaisir en faisant plaisir!

Laisser un commentaire