Course #21 – Le trail des Givrés

Voilà la saison 2014 qui débute, malgré un manque d’entraînement depuis les 4 dernières semaines, j’ai pris le départ de cet « enfer » 😉 Encore une fois, je n’avais pas beaucoup dormi la veille, pas pour des raisons de stress, juste que l’on s’est fait un petit resto entre amis 😉
C’est bien la première fois que j’arrive en free style sur une course.

D’ailleurs ça semble bien parti aussi pour arriver en free style pour les poilus en mars… Mais là c’est 26 kms ça va piquer ! Chaque chose en son temps, retour sur cette première participation aux 17 kms du trail des Givrés.

Je suis arrivé sur place vers 8h45 avec Mika et sa bande de joyeux lurons. Le départ est à 9h30, le temps pour moi de me préparer et de saluer les amis présents également sur la course : Carole, Cécile, Johan, Stéphane, Steven, Clément, et Mathieu !

La salle pour le retrait des dossards
La salle pour le retrait des dossards

Il est temps de rejoindre la ligne de départ l’heure approche. On papote, je demande à Carole & Jo’ s’ils se sont prévus un objectif. Jo’ me répond : « Ben oui le podium ! ».
Il ne pensait pas si bien dire Carole fera première de sa catégorie ! Bravo à elle (même si elle pense ne pas le mériter, allez jeter un oeil sur son blog 😉 )

Le sas de départ
Le sas de départ

Ça y est c’est parti ! Nous sommes environ 500-550, le peloton s’étire dès les premiers mètres.

Départ en mode tranquille
Départ en mode tranquille

Jusque là ça monte un peu mais le sol est sec et dur donc tout va bien !

Première petite grimpette
Première petite grimpette

Et puis on attaque la forêt.

Single étroit on se retrouve en file indienne
Single étroit on se retrouve en file indienne

Et à partir de là, la boue, la boue et encore la boue.

Ca va pas être tout le temps comme ça ? Ben en fait si !
Ca va pas être tout le temps comme ça ? Ben en fait si !
La gadoue la gadoue la gadddoooouuuuuueeeee !
La gadoue la gadoue la gadddoooouuuuuueeeee !

Le parcours est constitué de bosses (des petites bosses mais il faut constamment relancer).

Le temps se maintien et tant mieux !
Le temps se maintien et tant mieux !
Tiens encore de la boue ?!!
Tiens encore de la boue ?!!
Bon là on peut encore passer sur les côtés
Bon là on peut encore passer sur les côtés
Parfois c'est "relativement sec" et ça redevient roulant
Parfois c’est « relativement sec » et ça redevient roulant
Ca se complique, mes Ascis prennent l'eau
Ca se complique, mes Ascis prennent l’eau

A partir de là, ben j’ai plus cherché à éviter quoi que ce soit !

Bon ben tout droit !
Bon ben tout droit !
Un petit terril et tiens la pluie commence à tomber
Un petit terril et tiens la pluie commence à tomber
Encore 9 kms, si la pluie continue ça va être festival
Encore 9 kms, si la pluie continue ça va être festival
Heureusement, la pluie s'est arrêtée
Heureusement, la pluie s’est arrêtée

Sur le parcours, j’ai croisé un traileur qui m’a reconnu : « T’aurais pas un blog ? ». Wahou je suis une star !
Ça ne m’étais pas encore arrivé mais ça fait plaisir ! On a couru quelques centaines de mètres ensemble et ensuite il a rejoint sa demoiselle un peu à l’arrière. Si tu passes par ici, n’hésite pas à me laisser un commentaire, je n’ai même pas pensé à te demander ton prénom 😉

La photo écrase le dénivelé, mais la ça monte !
La photo écrase le dénivelé, mais la ça monte !

On approche de l’arrivée, c’est le retour à la civilisation.

La fin approche
La fin approche

Le balisage était fait de petites traces de chaussures sur des papiers de couleurs. Pas toujours très visible d’ailleurs, plus d’une fois j’ai failli les rater.

Le balisage
Le balisage

Le bénévole que je viens de croiser m’annonce : « il reste 400m ! ». Bizarre ma montre m’affiche que 15 kms !

Dernière ligne droite
Dernière ligne droite
Aller une dernière petite glissade
Aller une dernière petite glissade

Effectivement l’arrivée est là, le parcours en fera finalement 15,5 kms.

La ligne d'arrivée
La ligne d’arrivée

Le commentateur m’interpelle : « Mais allez David, l’arrivée est là ! »
Moi : « Je sais je fais une dernière photo, c’est pour le blog 😉 ». Et hop une annonce au micro pour le dd2012.fr ^^

L'arrivée dans la salle de sport
L’arrivée dans la salle de sport

Des courses « amis » ont des stands de présentation, je serai sur la Charette du Diable en septembre nous aurons l’occasion d’en reparler.

La salle pour le retrait des dossards

Quand je vous dis qu’il y avait de la boue 😉

La salle pour le retrait des dossards
La salle pour le retrait des dossards

Tous les résultats

Sur le 17 kms (qui en faisait 15,5 kms)

Sur le 24 km

  • Michael : 2h 29′ 24″
  • Clément : 2h 40′ 24″
  • Mathieu : 2h 50′ 37″

Pour les sites officiels

Le parcours

24 thoughts on “Course #21 – Le trail des Givrés

  1. Que de belles photos, ça permet de se replonger dans le décor ! Et en attendant les Poilus (au passage, j’y serais peut être) profites bien des pistes 😉
    A bientôt.

  2. Une belle course bien grasse, un beau reportage photo.
    L’année commence bien!
    Bon, ben avec ça, moi je pense que t’es plus-que prêt pour les poilus!

    1. Ouaip, c’est sur c’est une bonne préparation. Mais la avec ma semaine au Grand Bornand je suis en train de tout perdre ! lol

  3. Bravo dd pour cette course boueuse, elle avait l’air bien sympa. Et puis que dire des photos 🙂 Bonne récupération et surtout bonne continuation.

    1. Merci. Comme je le disais, dans le Nord on a pas trop de dénivelé alors on rend les chemins boueux pour augmenter la difficulté !

  4. Et oui, tu es une star! En tout cas bien sympa ces quelques centaines de mètres en ta compagnie. Ça résume bien la bonne ambiance générale de cette course.
    En plus je suis sur une des photos ça me fera un souvenir heureux souvenir boueux.
    Au plaisir de te recroiser…

  5. pour les 15km500 je remarque qu’il vous manque une boucle avant la montée du 2eme terril dommage sans doute un débalisage bravo pour le récit.

    1. Ah ben voilà pourquoi alors, c’était ma première participation. Je ne connaissais pas le parcours du tout. Mais je n’étais pas le seul parce qu’en fait j’ai suivi tout le monde moi 😉
      Je vais comparer avec le tracé officiel. Merci pour l’info !

  6. Joli récit, pour avoir lu aussi celui de Carole, ça donnait envie, malgré la boue ! Bien joué et symap les photos, ça permet de presque vivre la course !

  7. Ah ouai, donc quand on est en mode « tranquillade » on a le temps de prendre des photos !? ^^ En tout cas ça illustre bien le décor méga boueux ! Et puis ça te fait un bon entrainement pour les Poilus !

    Je suis très contente de t’avoir rencontré. 🙂

    A très vite.

Laisser un commentaire